Les acteurs et partenaires

illu-acteurs

Une approche multiple des acteurs qui gravitent autour du jeune est essentielle à son accueil, à la découverte de ses potentialités, à sa bonne intégration dans son nouveau milieu scolaire, mais aussi à la définition des objectifs et à la réussite de ses apprentissages. En effet, l’élève avancera d’autant plus que ses progrès seront visibles de tous et reconnus par tous, notamment par sa famille qui pourra s’appuyer sur son enfant et ainsi faciliter sa propre intégration dans la société. 

Le travail collaboratif et collectif peut s’envisager à différents niveaux :

  • Entre la direction et les enseignants,
  • Entre les enseignants de différentes disciplines,
  • Entre les enseignants DASPA et les autres enseignants de l’école,
  • Entre l’école et les partenaires extérieurs (parents/tuteurs légaux, centres PMS, partenaires locaux, …). 

Exemples entre la direction et les enseignants

  • définition d’un projet clair quant aux objectifs d’apprentissages prioritaires planifiés au sein des cours ;
  • élaboration d’une « culture commune » quant à l’orientation, au profil de sortie de chaque élève avec pour vision commune la non-relégation ;
  • conception d’une approche interdisciplinaire ;
  • élaboration d’un système d’évaluation adapté, clair, compris par tous ;
  • politique de communication bien définie et adaptée au public ;
  • répartition des missions et des responsabilités ;
  • … 

Exemples entre les enseignants de différentes disciplines

  • organisation du travail en interdisciplinarité ;
  • coordination de l’enseignement de la langue de scolarité au travers de toutes les disciplines ;
  • élaboration d’épreuves d’évaluation (communes à plusieurs disciplines, par exemple) ;
  • gestion de l’accrochage scolaire ;
  • construction des canaux et outils de communication autour de l’élève et de ses apprentissages ;
  • … 

Exemples entre les enseignants DASPA et les autres enseignants de l'école

Ouvrir les portes du DASPA et établir des « ponts » avec le reste de l’école peut s’avérer une stratégie efficace à bien des niveaux :

  • Organisation de temps sportifs qui seront des moments de rencontre entre les jeunes ;
  • Mise en place d’une séquence de cours dont la tâche sera socialisée au sein même de l’école (ex : réalisation d’affiches pour prévenir de l’organisation d’un petit-déjeuner « DASPA ») ;

Entre l'école et les partenaires extérieurs, notamment :

avec les parents ou les tuteurs légaux : plusieurs témoignages soulignent les effets positifs d’une relation de confiance mutuelle entre parents/tuteurs et établissements DASPA qui se manifestent par une implication accrue de l’élève dans ses apprentissages. Pour renforcer cette relation de confiance, l’équipe éducative peut … :

  • communiquer le projet de l’école dans un langage clair, simple et accessible ;
  • diminuer la distance qui sépare les familles ou les centres d’accueil de l’école en les conviant à des manifestations qui impliquent les élèves ;
  • intégrer les parents/tuteurs à la vie participative de l’école (activités, conseil de participation, associations de parents, projets collectifs, par exemple) ;
  • valoriser les aspects culturels et linguistiques des différents élèves du groupe ;
  • partager ce qui se vit en classe avec l’entourage proche en communiquant clairement et simplement ;
  • faire écho objectivement de l’évolution de l’élève en valorisant les progrès tout en n’occultant pas les difficultés rencontrées ;
  • expliciter les dispositifs de remédiation pour inviter les adultes encadrants à s’y impliquer à la mesure de leurs moyens ;

avec les centres PMS dont la collaboration est essentielle :  

  • l’accueil des élèves DASPA ;
  • le soutien psychologique lié au changement de vie ;
  • la prise d’informations ;
  • le processus de maturation des choix personnels ;
  • l’intégration, le suivi des élèves à la sortie du DASPA ;
  • l’accompagnement et le soutien aux adultes encadrants dans leur mission d’éducation ;
  • … 

avec les partenaires locaux (associations de quartiers, des services publics tels que les bibliothèques, les écoles des devoirs, les associations actives dans l’intégration, les centres d’alphabétisation, les ASBL diverses) :

  • promouvoir les échanges qui visent avant tout le développement de la langue de scolarité ;
  • faciliter l’intégration des primo-arrivants dans le tissu socio-économique local ;
  • apporter un soutien aux apprentissages menés à l’école ;
  • compléter le processus de découverte de la culture du pays d’accueil ;

Cliquez sur ce bouton pour avoir accès à notre répertoire de contacts utiles.